maisonS PARTAGÉES SÉNior

Maison Delame
Valenciennes

Maison Mochez
Onnaing

Un concept novateur

Fruit de 14 ans d'expérience dans la gestion d'établissements pour personnes âgées, et en pleine cohérence avec l'évolution toute récente des politiques publiques, Watt'Home développe un concept unique d'habitats inclusifs, intermédiaires entre le domicile et l'EHPAD, adaptés à tout type de revenus.

Sont accompagnées 24h sur 24 dans un habitat partagé en colocation, 5 à 6 personnes âgées en perte d'autonomie (GIR 4), fatiguées et fragilisées par l'âge, ayant encore une bonne partie de leurs facultés cognitives, qui en dépit d'aides quotidiennes à domicile parfois nombreuses (aide à la toilette, soins infirmiers, entretien du linge, ménage, préparation des repas …) et de présence de plus en plus chronophage pour leur enfants, se sentent seules et dans un domicile de plus en plus inadapté à leurs besoins, pas suffisamment sécurisant, notamment la nuit.

Pour autant ces personnes sont réticentes à entrer en  institution type EHPAD, très marquées par l'image négative que leur renvoie la dépendance trop prononcée d'autres personnes, elles craignent d'une part de ne pas pouvoir partager avec les autres pensionnaires le même degré d'échange, et d'autre part de se sentir perdues dans un environnement trop communautaire où l'intérêt est d'abord porté vers les personnes nécessitant le plus d'aide.

Au travers de la charte des résidents et du "projet de vie sociale et partagée", les occupants pris en charges disposent de la totale capacité de liberté de choix d'aller et venir en fonction de leurs capacité, et surtout de participer ou non aux activités proposées et élaborées en commun.

L'habitat inclusif est une solution résidentielle intermédiaire entre l'institution (EHPAD ou Foyer-Logement) et le domicile, entré dans le droit commun (art L281-1 du CASF) au travers de la Loi ELAN (novembre 2018).

Les principales caractéristiques sont une résidence principale partagée assortie d'un «  projet de vie social et partagé » défini au sein d'un cahier des charges spécifique (arrêté et décret du 24 juin 2019).

L'objectif voulu par les services publics n'est pas de renforcer la concurrence dans le secteur mais au regard des besoins colossaux restant encore à venir, de faciliter l’émergence d’initiatives moins institutionnelles, à tailles plus humaines et à coûts plus raisonnés pour la collectivité.

Des lieux intimistes, familiaux et sécurisés pour rompre la solitude

Nos Prestations

Le personnel sur place accompagne au quotidien les personnes et leur famille, tout au long de la journée et de la nuit si nécessaire, dans un esprit très intimiste et familial. Sont intégralement pris en charge au travers des services à domicile, le linge, l'entretien ménager,  l'entretien du jardin et de la maison en général.

Le petit déjeuner est servi en chambre en fonction des souhaits alimentaires et des habitudes de réveil. Les repas sont cuisinés sur place en fonction des goûts alimentaires, avec l'aide ou les conseils des occupants eux mêmes. Les repas sont des moments d'échange et de sociabilisation très stimulants pour les colocataires.

Une animatrice spécialisée (diplômée d'état) réalise des activités dans l'après midi tels que des jeux de société, jeux d'adresse, jeux de mémoire, dessins, peintures,  balades en extérieur, sorties culturelles, cinéma en intérieur ou à l'extérieur, opéra, sorties au restaurant, etc...

Nous réalisons une surveillance de nuit continue avec le personnel sur place. Les occupants disposent d'un bracelet appel malade qui émet une communication instantanée avec le personnel de service qui peut ainsi intervenir immédiatement et à toute occasion qu'elle soit anodine ou grave. Le service est assuré à tour de rôle par deux maîtresses de maison en service pendant 48h d'affilée. De ce fait nous partageons notre quotidien avec les occupants, ce qui renforce la dimension d'un accueil très familial.

Nous avons à cœur de préserver au mieux les capacités restantes par une stimulation adaptée à chacun de par ses besoins médicaux mais également ses propres repères socio culturels et comportementaux. On s'adresse à chacun, on plaisante avec eux, on partage des moments de discussion individuels ou collectifs en fonction de l'éducation de chacun, de leurs propres repères et histoires de vie.

D'autre part, avec l'accord du résident et de sa famille, nous transmettons au médecin toute interrogation sur l’altération de l'état de fatigue et/ou de cohérence, coordonnons les intervenants paramédicaux, suivons les renouvellements de traitement, les résultats d'analyse et compte rendus d'intervention, d'hospitalisation ou de consultation de spécialiste, de sorte à toujours avoir la meilleure réactivité au regard des besoins individuels.

De par cet accompagnement quotidien, dans un cadre intime, restreint à 5 personnes, nous redonnons pleinement du sens aux mots 'accueillir et prendre soin de personnes en situation de fragilité' et par là même redonnons du sens à nos propres parcours professionnels fondés sur l'aide aux autres.

Ces services à la personne haut de gamme sont déductibles de vos impôts à hauteur de 50%* et également éligibles à l'Aide Personnalisée pour l'Autonomie (APA) versée par le Conseil Départemental du Nord

* Le crédit d'impôt services à domicile est applicable dans les parties privatives.
L'habitation étant un.seul et même logement, la totalité de la colocation y est éligible.

l'ethique qui fonde notre projet

Après avoir géré plusieurs EHPAD et Foyer logements notre fondateur s'est rendu compte qu'au fil des années, plus ces institutions grandissait plus elles pouvaient être ressenties comme déshumanisantes pour les bénéficiaires (résidents et familles) comme pour les personnels ( non médical, médical, encadrant).

Si on veux bien accompagner une personne très âgée sur ses dernières années de vie, il faut pouvoir lui consacrer du temps, apprendre à la connaître (son histoire de vie, ses angoisses, ses douleurs physiques, ses repères sociaux-culturels ) pour répondre au mieux à ses attentes, à ses besoins qu'ils soient exprimés ou inconscients.

Il y a nécessité de considérer la personne très âgée et en perte d'autonomie comme une personne encore en capacité d'être acteur de sa propre vie : le droit de donner son avis, de refuser des propositions, le droit de critiquer, lui laisser la possibilité de proposer d'autres solutions . Comment pourrait-on entendre quels sont ses besoins si on ne la considère plus comme une personne à part entière ?

De fait, pour les personnes très âgées ayant encore de bonnes capacités cognitives, seules des micro structures peuvent leur permettre d'exprimer réellement leur individualité et leurs besoins et ce, dans la simplicité des rapports humains au quotidien.

C'est aussi cette simplicité des rapports à taille humaine qui permet au mieux de stimuler les capacité restantes au quotidien et de atténuer la progression de la dépendance.

Ce petit entre soit, tellement sécurisant, permet de faciliter les relations d'entraide et de solidarité, essentielles au sentiment d'avoir encore une utilité, une place dans la vie. Une seconde famille se crée dans ce quotidien et vient compléter la première.

Contact : Vincent delauney

WATT'HOME
21 Boulevard Watteau
59300 Valenciennes
Tél : 06 15 87 37 24
vincentdelauney@watt-home.fr
www.watt-home.fr
© Watt'Home - 2019
Mentions légales